19 juin 2016

Municipales de mars 1989: (Presque) les mêmes, et on recommence

Dans une ville où la gauche fait globalement toujours de bons scores, l'équipe unie Falala-Schneiter présente un bon bilan avant les municipales. Mais cette fois cinq listes sont en présence.    "C'est toujours moi qui fait le plein de voix à droite." Dès juin 1986, le député-maire Jean Falala affiche ses prétentions en annonçant la construction d'un deuxième complexe sportif (Les Églantines), un parking à Buirette et l'extension de... René-Tys.    Il faut attendre la fin mars 1988... [Lire la suite]

16 juin 2016

1978 Contre le PS, le PSU et les écolos Claude Lamblin "gagne" la bataille de Jadart

Réunions passionnées, débats virulents, la réalisation du parking et des logements Jadart a opposé violemment durant 5 ans le maire communiste Claude Lamblin à ses alliés socialistes de mars 1977.   Des communistes applaudis par les commerçants du centre-ville en février 1978, des socialistes qui quittent une réunion de conseil cinq mois plus tard;  s'il est un dossier qui a sérieusement empoisonné les relations entre les élus communistes et leurs alliées (PS, PSU), entre mars 1977... [Lire la suite]
08 juin 2016

Municipales de juin 1995: la gauche s'effondre, Falala triomphe

Quelques mois après avoir inauguré la place et le parking d'Erlon, le Centre des congrès et le Conservatoire, Jean Falala gagne les municipales au premier tour malgré la présence de huit listes.  Il a tenu ses engagements,  au moins en ce qui concerne la quasi totalité des  équipements qu'il avait promis de réaliser: (centre des congrès, place et parking d'Erlon, conservatoire national de région). A 66 ans, Jean Falala peut endosser une nouvelle fois sereinement son costume de candidat... [Lire la suite]
02 juin 2016

Elections municipales de mars 1983 : La droite unie contre une gauche déchirée

Battu aux municipales de 1977 pour avoir voulu faire cavalier  seul, Jean Falala,  encore le premier sur scène dès 1978,  parvient cette fois à fédérer la droite. A gauche, on se déchire.   Légende photo: Dès février 1979, Jean Falala et Jean-Louis Schnieter font cause commune pour "rendre Reims aux Rémois " Réélu député en mars 1978, Jean Falala annonce " qu'il pourrait faire une liste aux municipales pour reprendre la ville de Reims scandaleusement tombée aux mains du PC et de ses... [Lire la suite]