1964.-1500 enfants dans les centres aérés

6424 -centre aere

Les huit centres aérés gérés par la Caisse des écoles ont déjà fait 1 500 heureux durant le mois de juillet. Pour 1,50F par semaine, 8,50F avec les repas, les enfants prennent de bon bols d’airs et s’amusent bien à La Villageoise, au stand de tir, au Moulin-Huon, à Trois-Fontaines où à la Cure d’air.

 

1966.-Automobile: doublé de Jack Brabham

6614 -gueux

Juillet 1966.-L'australien Jack Brabham n'a pas fait le  déplacement pour rien pour ce 52e grand prix de l'ACF au circuit  de Gueux. Le talentueux pilote s'adjuge en effet les deux prix  auxquels il participe.

En Formule I , au volant d'une Brabham Repco, il remporte le prix  de l'ACF qui compte pour le championnat d'Europe. Il accomplit les  399 km en 1h 48' 3"à la moyenne de 220,315 km/h.

Il s'adjuge aussi le grand prix de France de formule II sur  Brabham-Honda cette fois en 1h 33' 32".

Ce même week-end il bat le record du tour: les 8 km en 2'11"3/10.  

 Après l'ivresse de a victoire, le flacon: récompense 100% champenoise pour le champion

 

 

1967.-Une petite fille courageuse à l'honneur

6604 -petite fille

 

 

 

7 janvier 1967.-Rue Havé, en plein milieu de l'après-midi. A la  suite de l'échauffement d'un poêle, le feu se communique à un  baraquement en bois. Il y a de la fumée, des cris. N'écoutant que  son courage, Marie-Laure Klatt, une jolie petite fille de 9 ans,  ignorant le danger va accomplir un geste qui lui vaudra beaucoup  d'honneur. Elle sort du baraquement la petite Maryse, trois mois  et ses frères.

Ce geste de courage suscite beaucoup de témoignages  de sympathie.  La petite fille reçoit des cadeaux de Noël, un chèque de 800F de  l'union, de la part des lecteurs. En février, Marie-Laure et ses  parents sont reçus en mairie. M.Lallement lui remet la médaille de  la ville de Reims; M.Combs, celle de la sécurité et un chèque  déposé sur un compte à la Caisse d'Epargne. Enfin le magazine 

"Elle " ayant déclaré Marie-Laure " L'enfant de France ayant  accompli le plus bel exploit " est invitée à passer un mois en  Espagne ainsi qu'à découvrir Rome et le Vatican.

Un rayon de soleil dans une une fragile destinée.

 

 

 

1967 -Pompidou inaugure la renaissance de l'Université  

6606 -pompidou

Jeudi 12 janvier 1967.-"Cette ville offre un exemple frappant de   l'effort exceptionnel accompli en faveur de l'Education nationale. "

Accompagné d'Olivier Guichard, délégué général de l'Aménagement  du Territoire, entouré par un aréopage de professeurs, Jean  Taittinger, député-maire de Reims et le recteur Yves Séguillon, le  premier ministre Georges Pompidou, n'est pas venu pour rien à  Reims. L'université connaît un véritable engouement. En dix ans le  nombre d'étudiants inscrits en fac est passé de 265 à 4 871 et la ville s'attache à édifier des bâtiments pour les recevoir dans de bonnes conditions. 

C'est ainsi que Georges Pompidou va inaugurer pas moins de six  bâtiments dans sa journée: l'hôtel du Rectorat, la faculté mixte  de Médecine et de pharmacie rue Cognacq-Jay, le second restaurant universitaire du Moulin de la House,  l'Institut universitaire de technologie, un amphi à la faculté des  sciences et la bibliothèque universitaire des sciences. 

A peine quatre mois plus tard on annonçait la création officielle  de l'Université de Reims.

Le 19 mai 1969, Pompidou candidat à l'Elysée revient à Reims sur  l'invitation de Jean Taittinger. Et de déclarer: "Il faut à la  tête de l'Etat une autorité réelle issue du peuple [...] Il faut  l'autorité capable de maintenir et de garantir la stabilité."

Alain MOYAT

 

1967.-Course de voitures à bras: la fin d'une époque à Sainte-Anne

6607 - voiture a bras

Les vainqueurs Buchaillot et Matoux 

16 août 1967.-"C'est la faute à la motorisation. " Les  organisateurs du XVe grand prix de voitures à bras programmé à l'occasion de la fête du quartier Saint-Anne sont déçus. Et  inquiets. Huit concurrents seulement ont pris le départ d'une  épreuve qui en accueillait bien plus dans les années cinquante. 

Créée à l'initiative de Sylvain Consdorff, qui l'avait découvert  au Mans, l'épreuve par couple n'est pas une partie de plaisir.  Imaginez vous attelé à une charrette de 80 kilos, invités  à parcourir la bagatelle de 9 km dans des rues montantes, des  virages etc. Avec un départ tous les deux minutes.

Pesage, contrôle des voitures, l'édition 1967 dont le coup d'envoi  est donné par Marcel Potier, président du 3e canton est malgré  tout plaisante (pour le public). Si Tonton et Bébert, "les durs de  Maison-Blanche " terminent premiers à l'applaudimètre, la victoire  revient à la paire René Buchaillot - Léo Matoux en 41' 52". 

On est loin du record des frères Strippe seniors (38'10").  Monteront sur le podium: Jean-Pierre Leriche et Patrick Franck  deuxième et Gilbert Douart et Maurice Melin, troisième.

 

1968.- Un "métro" sous la Zup Croix-Rouge

6803 -croix rouge

Impressionnant tunel au dessus duquel vivent aujourd'hui sans le savoir les habitants.

 Avril 1968.-Dernier cri de l'infrastructure, un véritable  "mini-métro" est en construction sous la Zup Croix-Rouge en pleine  construction. Sur les 115 hectares de la première tranche où sont  prévus 2 000 logements collectifs et 800 individuels, l'OPHLM  s'apprête à  édifier 785 logements. Indispensable épine dorsale de  l'équipement, les Rémois assistent à la réalisation d'une tranchée  de près de huit mètres de profondeur à certains endroits. Les  techniciens réalisent en fait une galerie technique en béton de  670 m de long, 1,75 m de largeur pour   2 mètres de hauteur avec une dénivellation de 7mm par mètre.

Dans ce "métro ", on y fait  passer en même temps: l'eau, le gaz, l'électricité, le "fluide  primaire " pour le chauffage, les eaux pluviales et les eaux usées. 

 

1968.-Gilbert Gauthier, meilleur routier champenois

6805 -course à pied

Octobre 1968.-La Xe route du Champagne organisée sur six étapes  par les Amis de l'athlétisme et l'union voit les marcheurs du  Royal FC Liégeois faire presque un cavalier seul d'Epernay à Reims  via Tous-sur-Marne, Ambonnay, Trépail, Ludes, Rilly.

Heureusement  dans l'étape Tours-sur-Marne-Ambonnay, le Rémois du Stade de Reims  Gilbert Gauthier termine à la première place accomplissant les 6,5  km en 16'24".