Michel Rocard, Annette Chépy, Jean-Claude Fontalirand, Georges Colin,

Septembre 1978.-La première "fête de la rose" organisée par les socialistes attire près de 5. 000 personnes à la Patte d'Oie. 

Stands politiques, gastronomiques, ludiques: la fête est belle. Annette-Chépy, première secrétaire de la fédération marnaise, Jean-Claude Fontalirand, Georges Colin,  accueillent Michel Rocard, premier secrétaire du PS.

Albert Batteux répond aux  questions sur le sport professionnel, des débats s'instaurent sur les problèmes de la Femme, des radio-libres. " Radio Massy-Pal"  prête son matériel pour diffuser " Radio-Reims " sur 102 MhZ. " Pour faire une bonne économie, il faut faire l'économie du peuple " lance Rocard qui dénonce les travers du capitalisme: " l'argent polluant, le projet socialiste c'est de s'en débarasser." 

Trois mois auparavant c'est François Mitterrand en personne qui agitant une rose à la main plaida pour " l'union de la gauche " .

Le RPR Jacques Chirac fit lui aussi un tabac devant 4.000 personnes réunies sous un chapiteau. Et d'attaquer François Mitterrand qui " depuis 20 ans ressasse sa hargne et sa frustation et trompe effrontément les Français. " 

C'était la belle époque où les grands leaders n'hésitaient pas à prendre le chemin de Reims pour faire passer leurs idées. En direct.

Aujourd'hui, il leur suffit de trois à quatre phrases, bien pesées, diffusées sur le petit écran. Loin de la base. Trop loin...

Alain MOYAT