On tourne... Philippe Noiret et Roland Dubillard dans l'église de Taissy

Avril 1978.-Il avait déjà choisi Reims en 1969 pour tourner dans  "Solo" dans une ambiance soixante-huitarde. Neufs ans plus tard le réalisateur Jean-Pierre Mocky revient en Champagne. Dans une énigme policière qui a pour cadre les années trente, le contestataire veut mettre en cause la Justice," et plus particulièrement la fragilité du témoignage humain et ses conséquences." 

le-temoin-poster_78966_10625-1

" Le témoin " , production franco-italienne est servie par des acteurs de renom: Philippe Noiret, " le coupable" , un mécène bourgeois qui prend plaisir à faire faire restaurer des fresques par un peintre interprété par Alberto Sordi, " le témoin " . Il y aussi Roland Dubillard, l'inspecteur; Dominique Zardi, le truand; et dans les seconds rôles plusieurs acteurs du Théâtre populaire de Reims: Jenny Bellay, Patrick Massieu, Didier Lelong. Le tout sur fond de meurtre de Cathy, une petite fille de 10 ans.

Servi par des décors d'exception: la cathédrale, le Palais du Tau, l'entrée du commissariat Rockfeller, la forêt de Verzy, Mocky, les pieds dans des bottes et la casquette rivée sur la tête prend plaisir à faire jouer ses acteurs, à déguster aussi de succulents plats à " L'auberge de la marine " à Saint-Léonard. Pour les besoins du film l'union fabrique une fausse relatant l'affaire.

La réalité rejoint le cinéma quand pour tourner à Taissy la scène de l'enterrement de la gosse (dont on ne verra aucune image d'assassinat à l'écran), l'abbé Creton de Cormontreuil préfère jouer son propre rôle " pour avoir un oeil " sur ces drôles de paroissiens. Philippe Noiret descend de la Rolls de la production. 

 Alain MOYAT