Géothermie: le miracle ne s'est pas produit

 

8003 - géothermie

La crise pétrolière sévit depuis plusieurs années, mais reste très présente dans les esprits. Et les budgets. A Reims, comme dans de nombreuses villes du département, un nouveau sujet anime les discussions. Et si on pouvait faire des économies grâce à la géothermie?

C'est possible, dit-on, en utilisant de l'eau chaude puisée très profondément dans le sol,  de chauffer un millier de logements collectifs et trois groupes scolaires. Économie: 1.000 tonnes équivalent pétrole. Il faut creuser au moins à - 1.200 mètres. Jusqu'au Dogger. C'est techniquement possible et les forages exploratoires réalisés à l'initiative du Bureau de recherches géologiques et minières sont prometteurs. Ca marche bien à Creil et à Melun.

 

Le district urbain accepte qu'un forage soit réalisé au Val de Murigny. C'est cher: 10,4MF (1,5M€) , mais bien subventionné :  50% les études, 80% les premiers investissements et en cas d'échec, l'avance financière de l'Etat se transforme en subvention.

 

D'octobre à décembre 1981 un derrick est élevé. Inexorablement, un trépan s'enfonce durant six semaines dans le sous-sol rémois, perfore la craie, l'argile, le sable, les calcaires argileux, passe le Lusitanien (- 970m à -1.035m), arrive au Dogger.

 

Déception. Alors que pour être rentable, l'eau doit être à 56°C avec un débit de 40m˛/seconde pour que le kw/géothermique soit inférieur au kw/électrique, les résultats, secs et tristes sont formels. L'eau est à 55°C, mais son débit est nettement insuffisant.

 

Le réseau de basse température utilisant la chaleur des potentialités géothermiques du lusitanien associé à la récupération de la chaleur des fumées de la chaudière à gaz de la chaufferie Croix-Rouge allait à son tour être abandonné fin 1985

 

 

1980: 2 500 figurants costumés pour la fête de l'école laïque

 

8011 - école laique

 

 

Juin 1980.-Inaugurée à Reims en 1899 la traditionnelle fête de l'école laïque organisée cette année sur le thème de la gastronomie a été bien arrosée. Durant trois jours pourtant, l'équipe de M.Hamaide a encore réalisé une belle manifestation populaire. Après un hors d'oeuvre constitué d'un spectacle à la Maison de la Culture et un concours de pétanque, le défilé du dimanche a une fois de plus été grandiose.

 

Folklore champenois, chorale d'enfants entonnant " l'Ode à la joie" de la 9e symphonie de Beethoven, petit mot prononcé par Bertrand Boyart de l'école Verrier à l'intention du maire Claude Lamblin, intervention du premier adjoint Michel Delaître insistant sur " le rôle fondamental de l'école élémentaire pour la formation des hommes de demain" :  le défilé pouvait démarrer cours Anatole France pour se rendre à la Patte d'Oie via l'hôtel de ville.

 

Défilé, aubade, des groupes fanfares, des majorettes, des jeunes des foyers socio-culturels, des gymnastes,  et footballeurs à 7, des grosses têtes de carnaval, soit 2 500 personnes costumées ont formé un joli cortège coloré encadrant les dix jolis chars décorés sur le thème de la gastronomie. 

 

 

1981: Nixon: un oenologue en Champagne

8002 - nixon

25 août 1981.-Visite privée très médiatisée à Reims pour l'ancien président républicain des Etats-Unis, Richard Nixon. Laissant la politique outre Atlantique, c'est en oenologue que l'américain, via la Bourgogne et le Bordelais, visite la France, s'arrête à Reims, capitale du champagne.

Invité de la maison Mumm, il déguste la cuvée "extra-dry" , " l'extra-sec " de René Lalou, affirme qu'il construit chez lui un cellier d'une capacité de 1.000 bouteilles."Shame" : le président commet une hérésie que personne n'ose relever. Il parle "du champagne russe comme d'un champagne très doux, mais cependant moins bon que le nôtre"

.Au cours de son périple Nixon visitera la chapelle Foujita, s'inclineà Bois-Belleau, devant le monument aux morts des USA.  

 

1981 Naissance du roller-club

 

8010 - roller

 

Mai 1981.-La discipline fait fureur aux Etats-Unis. Afin de la promouvoir en Champagne un club est né à Reims: le Roller-club. Sous la houlette de Mmme Ruiz-Barreaud, championne de France en couple et en solo en 1959, 1960, 1961 et 1962, une cinquantaine d'adeptes du patinage à roulettes s'entraînent quatre heures par semaine dans un gymnase. Patinage artistique avec des figures libres ou imposées, patinage de vitesse, la discipline est à la portée de tous note le rédacteur de l'union: " Un équipement patins + bottines coûte 350F et la cotisation au club: 100F."

Neuf ans ont passé et le roller a désormais gagné la rue où il tente de cohabiter avec les voitures et les piétons.